< Retour au blog

Bristol-Myers Squibb adopte le vélopartage et se dote d’une station et de 10 vélos électriques

Bristol-Myers Squibb adopte le vélopartage et se dote d’une station et de 10 vélos électriques
30/7/2019

Nous nous sommes rendus chez Bristol-Myers Squibb (BMS), entreprise biopharmaceutique qui a décidé en 2018 de faire appel à Green On afin d’offrir à ses employés un service de vélopartage. Tous les salariés de l’entreprise peuvent réserver gratuitement un vélo pour rentrer le soir ou sortir en journée, ou même en prendre un à la volée.

Le vélopartage et son utilisation

BMS a installé près de son parking une station, qui permet de stationner, recharger et sécuriser ses 10 vélos. Une plateforme dédiée à l’entreprise permet aux employés de réserver les vélos et de savoir lesquels sont disponibles à l’usage. Ensuite, il leur suffira simplement d’utiliser leur badge d’entreprise pour pouvoir débloquer le vélo de leur choix.Quant à l’installation, la livraison des vélos, l’entretien et l’assurance, ceux-ci sont tous assurés par Green On.

En savoir plus.

Le vélopartage chez Bristol-Myers Squibb en chiffres

Le développement de la mobilité douce dans les entreprises et territoires est essentiel chez Green On, qui se veut promouvoir le vélopartage et ses bienfaits. C'est pourquoi nous produisons régulièrement des rapports pour chacun de nos clients afin de leur communiquer les données essentielles du service qu’ils proposent à leurs employés.Voici, en chiffres, l’impact du vélopartage chez Bristol-Myers Squibb :Le service compte aujourd'hui 34 utilisateurs. Il propose 10 vélos à assistance électrique de type « Wayscral city 520 noir ».Le service a vu 339 locations se faire depuis son ouverture en Mars 2018.Sur les 3706 heures de location, 60% de ces locations se font en journée et 40% sont dédiées au trajet travail-domicile.La durée de location moyenne avoisine les 11 heures.

Le témoignage d’un utilisateur

Arnaud Chambon, responsable informatique chez BMS
Je trouve le service très pratique pour se rendre à des rendez-vous -aux heures du déjeuner en particulier- ou bien pour faire une petite course dans les alentours du bureau. Cela permet d’éviter la voiture et les problèmes de stationnement en centre-ville. Je viens d’ailleurs avec mon propre vélo depuis mon domicile le matin. J’utilise les vélos mis à disposition environ une fois par semaine, sur les heures du midi.C’est la facilité du système de badge qui me plait le plus. On se présente à la station, on présente son badge et le vélo se libère. On le prend, on fait son rendez-vous, ses courses, on le redépose. C’est très simple en termes de processus. Le vélo fonctionne très bien, il est assez puissant et rapide et suffit pour faire des courses.

Pour en savoir plus

Si le sujet vous intéresse, retrouvez ci-dessous tous les articles sur le même thème

Un vélo spécifique pour le vélopartage ?

Quel vélo pour un service de partage ? En effet, les besoins sont différents, et notre vélo individuel pourrait ne pas convenir à cet usage bien spécifique. Car le vélo partagé, par nature, sera bien plus utilisé : en moyenne 2 sorties par jour. Et par des personnes qui l’empruntent qui n’auront donc pas un aussi grand soin pour ce vélo que si c’était le leur. Si vous souhaitez déployer un service de vélopartage, et limiter les coûts de maintenance, voici les éléments que vous devrez regarder sur le vélo pour vous assurer qu’il est bien apte à faire l’objet d’un partage.

Green On présente son service de vélopartage chez URW

Unibail-Rodamco-Westfield (URW) nous a invités cet été à prendre part à son forum de la qualité de vie au travail (QVT). Nous étions en compagnie d’acteurs de la QVT comme Selecta ou encore The Corporate Gym, afin de présenter notre service et son fonctionnement aux employés. Nous avons accompagné de nombreux employés à travers l'inscription au service, et les avons aidés à franchir le pas vers une mobilité douce.

Le vélopartage Green On en 2019 : le bilan de nos projets

Après une année très active et productive, nous profitons de cette saison des bilans pour faire un point sur notre activité de vélopartage en chiffres. Et le résumé est positif : 250 VAE de plus en circulation, 30 000 locations pour l'année, plus de 6 000 nouveaux inscrits, de nombreux projets, de nouvelles offres, bref, Green On s'active et entre de plein pied dans la nouvelle décennie !

Retour sur les projets phares 2018 : le vélopartage pour les collectivités

2018 a marqué pour Green On un véritable tournant : nous avons en effet ouvert plusieurs services grands public de vélopartage dans différentes villes, élargissant ainsi notre offre aux collectivités, en plus des entreprises. En résumé : le premier service en France de vélopartage 100% électrique à Châtellerault, puis un service similaire pour découvrir le territoire de la Grotte de Lascaux dans la Vallée de la Vézère, et enfin le premier service en France de vélopartage pour le dernier kilomètre à partir des gares de Saint-Nazaire et Pornichet.