< Retour au blog

Un vélo spécifique pour le vélopartage ?

Un vélo spécifique pour le vélopartage ?
30/3/2020

C’est une question que l’on peut se poser : quel vélo pour un service de partage ? En effet, les besoins sont différents, et notre vélo individuel pourrait ne pas convenir à cet usage bien spécifique. Car le vélo partagé, par nature, sera bien plus utilisé : en moyenne 2 sorties par jour. Et par des personnes qui l’empruntent qui n’auront donc pas un aussi grand soin pour ce vélo que si c’était le leur. Si vous souhaitez déployer un service de vélopartage, et limiter les coûts de maintenance, voici les éléments que vous devrez regarder sur le vélo pour vous assurer qu’il est bien apte à faire l’objet d’un partage.

Quelles sont les caractéristiques recherchées sur un vélo partagé ?

Le porte-bagages

Premier détail qui peut paraitre anodin, mais un porte-bagages invite à partager le vélo avec une autre personne qui pourrait s’assoir dessus. Or, tous les porte-bagages ne peuvent supporter qu’une charge maximal de 25kg. Soyez donc certain que si le vélo proposé en partage est doté d’un porte-bagages, la roue arrière sera très souvent hors service. C’est donc une perte en praticité, mais un gain en maintenance, pour que vos vélos durent le plus longtemps possible.

Autonomie

Les vélos électriques ont une autonomie très variable : de 20km à 100km annoncés par le constructeur. Cependant l’écueil classique d’un système de vélopartage, c’est le vélo déchargé. Un utilisateur sera nécessairement frustré de n’avoir un vélo que partiellement chargé, d’autant plus si l’autonomie est faible. Choisissez donc une autonomie de 50 km pour vous assurer que personne ne se retrouve avec un vélo déchargé à 100%, les obligeant à rouler sur un vélo lourd sans assistance.

Les roues

C’est la cause N°1 de la casse des vélos partagés : la roue a crevé. Il existe pour contrer cela plusieurs solutions :

Le moteur

Les véhicules électriques disposent de 3 endroits où mettre le moteur qui vous assistera : sur la roue avant, dans le pédalier, et sur la roue arrière (plus rare).

Le dérailleur

Vous connaissez certainement ce dérailleur à l’arrière de la roue, qui permet de changer les vitesses – et qui déraille souvent, notamment au premier coup de pédale au feu rouge. Il existe aujourd’hui une autre option : le dérailleur Nexus. Fini de dérailler, il n’y a plus qu’un seul cran, la vitesse et changée à l’intérieur du système. Indispensable pour un service de vélopartage.

La selle

Première partie du vélo qui sera volée si la selle n’a pas de système antivol intégré. Les cyclistes se sont tous adaptés et ont généralement acheté un antivol qu’ils attachent à leur selle. Il existe cependant des vélos qui intègrent un collier de selle, une tige en métal à l’intérieur du cadre qui retient la selle. Indispensable également pour le vélopartage.

La batterie

Non pas son autonomie cette fois, mais son emplacement. En effet, la batterie peut être placer à différents endroits sur le vélo : à l’arrière, dans le cadre, sous la selle. Le plus important : qu’elle ne soit pas à l’arrière. Car dans ce cas nous répétons l’écueil du porte-bagages, qui invite les passagers à s’asseoir dessus. Et dans ce cas, ce n’est pas seulement la roue qui est brisée, mais la connexion à la batterie également.

Les accessoires

Paniers, consoles, porte-téléphones, tous ces accessoires sont volés également, ou brisés très facilement.Pour le panier, préférez des paniers en acier, placés à l’avant, où ils subiront le moins de casse, et seront le plus utiles.Pour la console (appelées souvent « Display »), qui permet en-autres d’allumer l’assistance électrique du vélo, assure-vous bien qu’elle soit bien intégrée au guidon. Ou sinon le vélo ne sera pas utilisable très rapidement.

Notre proposition

Green On est le pionnier du vélopartage en France et en expert en terme de mobilité depuis sa création en 2009. Au cours de ses années les moyens techniques se sont développés et aujourd'hui Green On est capable de vous présenté un modèle de VAE fait, pensé pour le vélo partage: Le MP Bike.

Pour en savoir plus

Si le sujet vous intéresse, retrouvez ci-dessous tous les articles sur le même thème

2020 : le vélo en libre service, pas seulement pour les grandes villes

2018 avait marqué un tournant, nous avions ouvert plusieurs services de vélos en libre service dans différentes villes

Eco-Conduite : passer de la voiture au vélo

Vous en avez assez d'arriver stressé, nerveux et surtout en retard à votre travail ? Certes, votre voiture est spacieuse et belle, mais elle ne vous apportera surement pas autant de bonheur que le vélo électrique. Un bref retour sur le principe dit "eco-conduite"

La station vélo chez Green On : comment ça marche ?

Vous souhaitez vous doter d’un système de vélos électriques en libre-service qui saura s’adapter à vos besoins spécifiques ? Notre solution : les stations de sécurisation et de recharge automatique.

Comment assurer l'entretien de son vélo ?

Si le vélo est un mode de transport doux, utile, économique et agréable, il n’est pas infaillible pour autant. Il convient d’être équipé correctement pour éviter les mauvaises surprises.Cela nécessite donc un entretien régulier, qui le plus souvent correspond à une simple vérification des pièces principales du vélo. Nul besoin d’être un expert mécano pour s’assurer de l’état de marche et de sécurité de son vélo.

5 moyens d’éviter de se faire voler son vélo

Vous venez d’acheter un vélo flambant neuf, soudain, l’image de Bourvil dans la Grande Vadrouille vous revient… Et si ça vous arrivait ? Mais non, un vol de vélo, ça n’arrive qu’aux autres ! C’est d’ailleurs pour ça que 400 000 vélos sont volés en France chaque année. Alors, rassurés ? Non ?Green On vous propose quelques conseils simples mais essentiels pour ne pas finir à pied.